Skip to main content

Durement touché lors de la pandémie, le secteur alimentaire occupe une place importante dans l’économie de nos territoires.  

Afin d’augmenter la résilience des entreprises de ce secteur, la SADC des Laurentides et la SADC Antoine-Labelle ont mandaté au cours des 18 derniers mois Synergie Économique Laurentides pour mettre en œuvre des projets autour de 4 thématiques écoresponsables. 

Au final, c’est 222 entreprises de la région qui ont profité de l’un ou l’autre des projets pour :  

  • Diminuer le gaspillage alimentaire et les pertes 
  • Réduire les emballages et items à usage unique 
  • Favoriser l’approvisionnement local et écoresponsable 
  • Mieux gérer les matières résiduelles 

Quelques exemples de projets :  

  • 41 restaurants et traiteurs ont suivi l’un ou l’autre des webinaires sur les bonnes pratiques pour réduire le gaspillage alimentaire et les emballages et sauver des coûts. 
  • 7 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé avec une experte pour les aider à réduire les pertes dans leur installation.  
  • 1 formation asynchrone, Réduire le gaspillage alimentaire dans les cuisines, a été développée et est disponible en ligne (coût de 20$).  
  • 3 Guides de bonnes pratiques (restaurant, café-boutique et CPE) ont également été développés.
  • 18 entreprises ont reçu des recommandations sur les emballages adéquats qu’ils pouvaient utiliser en fonction de leur règlementation municipale et/ou de la nouvelle règlementation fédérale sur l’interdiction de certains plastiques à usage unique.  
  • 52 cafés servant des boissons pour emporter ont reçu des affichettes « Ici on accepte votre tasse! », en plus de recevoir du matériel pour diffuser cette bonne pratique sur leurs réseaux sociaux.
    • Parmi ceux-ci, 9 offres à leurs clients une solution réutilisable consignée, soit la Tasse ou un modèle alternatif développé par le Café Kohi à Prévost.  
  • 18 entreprises en transformation alimentaire ont reçu une formation de 4 heures sur l’écoconception des emballages alimentaires.  
    • Parmi celles-ci, 4 font partie d’une cohorte qui reçoit un accompagnement personnalisé avec un expert pour améliorer la recyclabilité de leurs emballages. 
  • 8 commerces ont fait l’objet d’une série de portraits afin de faire connaître et mettre en valeur leurs bonnes pratiques.  

Une page contenant plusieurs ressources sur les enjeux traités demeurera disponible sur le site Internet de SÉL. Ainsi, même si le projet s’est terminé en mars 2024, les entreprises du secteur alimentaire pourront continuer à s’y référer.  

Synergie économique Laurentides tient à remercier les SADC Laurentides et Antoine-Labelle, ainsi que toutes les entreprises du secteur alimentaire de la région qui ont été sollicités à un moment où un autre pour la réalisation de ce projet.