L’école primaire Sainte-Anne, située à Mirabel, secteur Saint-Canut, est aujourd’hui considérée exemplaire pour sa saine gestion des matières résiduelles, grâce à l’implication de Line Beauchamp, enseignante d’éducation physique. 

Il y a 16 ans, l’enseignante a démarré le compostage domestique dans la cour de l’école.  Depuis, toute une structure a été mise en place, avec l’appui de la direction et l’aide des élèves.  Les bacs bruns ont été intégrés au processus cinq ans passés et la municipalité assure depuis la collecte des matières organiques.

 

« C’est vrai que ça prend quelqu’un qui y croit.  Le plus important, c’est de s’allier avec les profs, la direction et surtout, et j’insiste, il est essentiel selon moi d’impliquer dès le début le concierge et les élèves ! », partage Line Beauchamp.

 

 

 

La brigade verte !

Au début de chaque année scolaire, Line Beauchamp visite les classes de 5e année et explique aux élèves le projet de la brigade verte.  Les 15 à 20 élèves qui choisissent de s’impliquer savent dès le départ qu’ils doivent le faire toute l’année.

Ils sont divisés en deux groupes qui travailleront en alternance, de semaine en semaine.  Revient à la brigade verte de passer dans les 26 classes au début de l’année, pour expliquer à tous les élèves comment bien trier leurs déchets à la station de tri à six voies, qui se trouve dans chaque classe.


STATION DE TRI À SIX VOIES DANS CHAQUE SALLE DE CLASSE

1) déchets
2) recyclage
3) résidus alimentaires
4) essuietouts
5) crayons et cartouches d’encres
6) plastiques qui s’étirent

La collecte des bacs de résidus alimentaires dans les classes s’effectue par les élèves de la brigade, une fois par semaine durant leur période de bibliothèque.  Les jeunes volontaires prennent alors les petits bacs provenant des classes, les vide dans un bac brun à l’extérieur de l’école.  Ils procèdent ensuite au nettoyage des petits bacs et les retournent dans les classes.

Des élèves responsables dans chacune des classes s’occupent d’aller vider les petits bacs de leur classe, dans les îlots de tri à 9 voies, accessibles à chaque étage.

ÎLOT DE TRI À NEUF VOIES À CHAQUE ÉTAGE
1) déchets
2) recyclage
3) cartons dépliés
4) piles
5) goupilles
6) attaches à pain
7) plastiques qui s’étirent
8) crayons
9) cartouches d’encres

Pour faciliter la gestion de ce processus, les bacs roulants de recyclage et de compostage sec (papier à main et mouchoirs) restent toujours à l’intérieur, sauf les jours de collecte, où la concierge sort les bacs à l’extérieur pour que les élèves les apportent au bord de la rue.

L’ultime défi : la cafétéria !

À l’École Sainte-Marie, on débute le compostage en octobre, pour laisser le tourbillon de la rentrée passer et donner le temps aux élèves d’être sensibilisés.  De plus, on arrête de composter une semaine avant les vacances de Noël et avant la semaine de relâche, pour éviter les oublis de bacs, lors d’une longue période de temps.

Actuellement, le plus grand défi de Line Beauchamp est de faire du compostage et du recyclage dans la cafétéria.  Des tentatives ont été faites, ça reste à travailler et on cherche des solutions pour trouver une méthode efficace de récupération sur l’heure du midi.

Pour lui donner un coup de pouce, Joannie Panneton, agente de sensibilisation du projet Mission Recyclage Compostage Laurentides pour Mirabel, l’aidera à trouver de l’information utile et à implanter une stratégie qui permettra à l’école de collecter les résidus alimentaires ainsi que les matières recyclables dans la cafétéria, lieu où la quantité de déchets générés au quotidien est considérable.

 

MISSION RECYCLAGE COMPOSTAGE LAURENTIDES est un projet porté par Synergie Économique Laurentides, en collaboration avec les 8 MRC/Ville de la région administrative des Laurentides, et financé par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

L’objectif de ce projet est d’augmenter le taux de récupération des matières recyclables et organiques générées par les ICI (Institutions, commerces et industries). Dans cette perspective, un agent de sensibilisation par MRC est disponible pour rencontrer les ICI et les aider dans l’optimisation de leur gestion des matières résiduelles afin de réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement.

Pour en connaître davantage sur ce projet ou contacter l’agent de votre région, visitez le site internet de Synergie Économique Laurentides.