Les Villemaires; Monsieur Luc et Monsieur Liam, famille propriétaire de l‘Auberge de la Porte Rouge accompagnés de Madame Catherine, la directrice de restauration et d’entretien ménager

 

La première année d’opération, la famille Villemaire s’est familiarisée avec son nouveau métier d’aubergiste. Par la suite, beaucoup de changements ont été apportés pour réduire leur quantité de déchets. Intéressé par le mouvement zéro déchet, Liam Villemaire s’est rendu compte que les façons de faire à l’auberge ne reflétaient pas ses valeurs écologiques. « Il n’y avait aucun tri, imaginez-vous que des vidanges se retrouvaient dans le bac de recyclage », mentionne-t-il.

Une demande à la ville de Mont-Tremblant a été faite pour avoir 5 gros bacs de recyclage et 5 bacs bruns de 240 litres pour le compostage. En cuisine, il a fallu tout revoir les façons de faire et les employés ont été mis à contribution. Des bacs de plastique pour le recyclage ont été disposés près de la cuisine. Les huiles de friture sont maintenant recueillies dans un bac de plastique, une entreprise vient gratuitement les chercher, car il y a une valeur monétaire à en retirer.

 

Une réorganisation complète de la cuisine

Depuis un an, le compost a fait son entrée dans la cuisine. Conséquemment, les employés ont reçu une formation afin de les sensibiliser à de nouvelles pratiques. Une station de lavage a été organisée pour laver les bacs de compost. « Au début, il y a eu de la réticence, ce qui est normal, la période d’adaptation a pris environ 2 mois et maintenant cela se passe bien », nous apprend Liam Villemaire. Une surveillance a été faite de façon assidue pour s’assurer que les consignes sur le tri soient respectées.

Cette décision a permis une grande réduction des déchets, à tel point que le conteneur de 6 verges n’est désormais plus utile. Avant la cuisine générait 6 sacs de poubelle par jour, maintenant il n’y a que 2 ou 3 sacs par semaine. Il faut dire que 80 % des déchets contiennent de la matière organique.

Les récipients de métal maintenant utilisés

Au niveau des emballages, les petits contenants de plastique à usage unique pour la confiture et le ketchup ont été abolis. Désormais, les achats se font en grosse quantité. On utilise des contenants en métal pour le service aux tables.

Même les chambres de l’auberge ont subi une cure verte. Les produits de soin et les savons sont offerts en distributeur tournant le dos à l’emballage unique. Avec cette mesure, Liam Villemaire a estimé qu’environ 22 000 bouteilles de plastique par année ne finissent plus aux poubelles. Les canettes, qui allaient jadis aux poubelles, sont ramassées par le personnel de ménage des chambres qui reçoivent l’argent de la consigne comme incitatif. Toutes les canettes récupérées représentent 15 gros sacs par année.

La famille Villemaire a beaucoup apprécié le rôle qu’a joué Nathalie l’agente de sensibilisation MISSION Recyclage Compostage Laurentides. « Dès la première rencontre, elle nous a fait d’excellentes suggestions pour mettre en place toutes ses mesures, puis elle est revenue après 6 mois pour voir les avancées et nous remettre l’autocollant de Mission recyclage compostage », nous partage Liam.

« Vous êtes toujours à une décision près de changer quelque chose d’important, tout est une question de volonté », dit Liam Villemaire

Pour les prochaines années, ce ne sont pas les idées qui manquent à la direction. Un processus est entamé pour avoir des îlots de tri à trois voies de façon à impliquer les clients de l’auberge. On souhaite également changer les sachets individuels de café pour avoir du café en grain de grande quantité qui serait moulu sur place.

MISSION RECYCLAGE COMPOSTAGE LAURENTIDES est un projet porté par Synergie Économique Laurentides, en collaboration avec les 8 MRC/Ville de la région administrative des Laurentides, et financé par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). L’objectif de ce projet est d’augmenter le taux de récupération des matières recyclables et organiques générées par les ICI (Institutions, commerces et industries). Dans cette perspective, un agent de sensibilisation par MRC est disponible pour rencontrer les ICI et les aider dans l’optimisation de leur gestion des matières résiduelles afin de réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement.

Pour en connaître davantage sur ce projet ou contacter l’agent de votre région, visitez le site internet de Synergie Économique Laurentides.