Depuis 2013, Mélanie Ménard s’est lancée dans la fabrication de jus pressé à froid. Avec pour mission d’offrir des aliments qui améliorent la santé, elle a ouvert son commerce La Station organique, cuisine d’intention, à Bois-des-Fillion en 2018. À l’époque de la création de ses jus à domicile, Mélanie se faisait un point d’honneur de payer pour un service de collecte de ses résidus organiques. Avec son nouveau commerce, elle conjugue sa préoccupation pour la saine alimentation ainsi que des actions pour l’environnement intégrés dans ses pratiques d’affaires.

En raison de problèmes de santé, Mélanie ne pouvait boire que des jus de fruits ou de légumes. C’est pourquoi elle a pris le temps de faire des recherches sur le sujet. Avec son bagage professionnel en alimentation et en sommellerie, elle a obtenu également un certificat d’alimentation végétale aux États-Unis.

Dans un souci de conciliation travail-famille, Mélanie a choisi d’établir son café dans les Basses-Laurentides. La présence de cette offre santé tranche avec la restauration rapide environnante. Certes, la clientèle peu habituée trouve les prix plus chers.

Madame Mélanie Ménard, propriétaire

« Il y a beaucoup d’éducation à faire sur nos aliments choisis avec soin » nous dit Mélanie Ménard. Certes, la démarche de cette dynamique propriétaire est à l’avant-garde.

Madame Ménard et son équipe

Des pratiques d’affaires écoresponsables dès le premier jour

Lors des préparatifs de l’ouverture de la Station Organique, Mélanie Ménard avait fait beaucoup de recherches pour trouver des fournisseurs en mesure de lui fournir des emballages recyclables et même compostables afin de diminuer ses déchets.

Seul commerce alimentaire à faire du compost à Bois-des-Fillion, elle a demandé à la municipalité de lui fournir trois bacs bruns, qui ne lui suffisent déjà plus puisqu’elle doit faire une demande pour un bac supplémentaire. Avec tous les résidus organiques générés par la production, elle estime que ce ne sont pas moins de 12 sacs de vidanges par semaine qui sont détournés de l’enfouissement !

Mélanie nous dit que la mise en place du compost s’est faite très facilement dans le quotidien des opérations. « Cela ne demande pas plus de temps aux employés, qui sont déjà très conscientisés. À côté de la machine à café, il y une ouverture dans le comptoir pour déposer le marc de café ainsi que des bacs près de l’extracteur à jus pour recueillir les pulpes » précise-t-elle. Prochainement, elle aimerait trouver une seconde vie pour les pulpes et le marc de café. Mais pour l’instant, elle a trop de pain sur la planche.

La plupart des produits livrés sont dans des boites de carton, ce qui fait qu’elle utilise trois gros bacs bleus par semaine. Par contre, elle a choisi des fournisseurs pour les muffins et les micro-pousses qui n’utilisent pas de contenants jetables, car ils sont lavés et réutilisés, réduisant ainsi la matière à recycler. Les petits jus de gingembre de 2 onces sont retournés par les clients qui reçoivent une consigne. Parmi les autres initiatives qu’elle aimerait mettre en place, Mélanie Ménard songe à encourager sa clientèle à amener leur tasse à breuvage.

L’importance de se fixer des objectifs écoresponsables

                  1. Trouver des organismes pour valoriser les résidus organiques
                  2. Faire des recherches pour trouver des fournisseurs de produits recyclables
                  3. Tisser des liens avec de petits producteurs en circuit court afin de réduire les emballages
                  4. Revoir son offre de fruits pour un contenu plus local

 

L’accompagnement de Clara, agente de sensibilisation MISSION Recyclage Compostage Laurentides chez Synergie Économique Laurentides a été une précieuse ressource pour l’éclairer sur une meilleure gestion des matières résiduelles car, comme tout entrepreneur, elle est fort occupée.

En effectuant une analyse, l’agente de sensibilisation lui a appris que ses couverts compostables, qu’elle avait même payés plus cher, en réalité ne l’étaient pas selon les procédés en vigueur au site de compostage. Clara lui a suggéré de privilégier un fournisseur avec des produits recyclables, une solution plus écologique. Son commerce a reçu un autocollant Recyclage Mission Compostage Laurentides de Synergie Économique Laurentides pour son exemplarité.

Pour un commerce d’alimentation qui produit beaucoup de matières organiques, il est beaucoup plus facile que l’on croit de réduire la taille de ses poubelles. Mélanie Ménard est bien fière de l’avoir fait.

MISSION RECYCLAGE COMPOSTAGE LAURENTIDES est un projet porté par Synergie Économique Laurentides, en collaboration avec les 8 MRC/Ville de la région administrative des Laurentides, et financé par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

L’objectif de ce projet est d’augmenter le taux de récupération des matières recyclables et organiques générées par les ICI (Institutions, commerces et industries). Dans cette perspective, un agent de sensibilisation par MRC est disponible pour rencontrer les ICI et les aider dans l’optimisation de leur gestion des matières résiduelles afin de réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement.

Pour en connaître davantage sur ce projet ou contacter l’agent de votre région, visitez le site internet de Synergie Économique Laurentides.