Pour orienter les entreprises vers des pratiques d’affaires écoresponsables et des technologies propres

Piedmont, le 22 octobre 2019. – Entrepreneurs, élus, intervenants socioéconomiques : pas moins de 65 personnes se sont rassemblées aujourd’hui pour participer au lancement régional du Fonds Écoleader dans la région des Laurentides, qui s’est déroulé à la Rôtisserie Saint-Hubert de Piedmont. Synergie Économique Laurentides (SEL) était l’hôte de cet événement qui a pris la forme d’une série de témoignages d’invités spéciaux, suivie d’une période de réseautage.

« Le Fonds Écoleader, c’est une solution pour les entreprises intéressées par des pratiques d’affaires écoresponsables et des technologies propres. Pour SEL, l’alliance avec le Fonds Écoleader permettra de déployer cette initiative nationale avec les partenaires de notre territoire pour appuyer, une fois de plus, les entreprises laurentiennes vers des pratiques durables », a souligné Karine Bourgeois, directrice générale de Synergie Économique Laurentides.

Les principales opportunités pour les entreprises touchent des thématiques telles que l’efficacité énergétique, la gestion des matières résiduelles, l’économie circulaire, l’approvisionnement et achats responsables, la gestion de l’eau ainsi que l’écoconception et l’optimisation des emballages.

Des services pour les entreprises de la région

« Le Fonds Écoleader offre véritablement un horizon 360° de tout ce qui touche le développement durable, notamment en ce qui a trait au soutien financier et au référencement, a précisé Charlène Leblanc, agente dans la région des Laurentides. Un de mes objectifs est d’orienter les entrepreneurs pour améliorer la performance de leur organisation, tout en réduisant leur impact sur l’environnement ».

Qui de mieux pour témoigner des apports positifs qu’engendrent les pratiques d’affaires écoresponsables que M. Charles Huot, propriétaire de la Rôtisserie St-Hubert de Piedmont, où sont en place une flotte de voitures de livraison électriques, des emballages recyclables, un approvisionnement local ainsi que le programme St-HuVert ICI on Recycle. « Les réactions de la clientèle sont très positives. Régulièrement, notre personnel se fait complimenter sur les gestes écologiques que l’on met de l’avant », a partagé l’homme d’affaires.

Mélanie Ménard, propriétaire de La Station Organique située à Bois-des-Fillion, bénéficie déjà de l’appui offert par le Fonds Écoleader dans les Laurentides. « En tant qu’entrepreneure, je suis déterminée à faire ce qu’il faut pour contribuer au mouvement et, avec l’encadrement que m’offre Charlène, je me sens entre bonnes mains pour y arriver ».

Une alliance stratégique pour porter le Fonds Écoleader

« Nous avons rassemblé les acteurs clés du milieu des affaires, des technologies propres et du développement durable pour faire du Fonds Écoleader un outil sur mesure pour les entreprises du Québec, résume Nicolas Girard, directeur général du Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD), qui agit comme coordonnateur du Fonds Écoleader. En mettant de l’avant l’offre de services actuelle tout en la bonifiant avec ses propres leviers, cette initiative rassembleuse nous permet aussi de compter sur l’expertise et les réseaux de plus 20 organisations nationales et régionales partenaires. »

Du côté d’Écotech Québec, partenaire du Fonds et spécialiste en technologies propres, « l’objectif premier est d’aider les entreprises à améliorer leur compétitivité et, du même coup, leur bilan environnemental, et ce, par l’entremise de technologies propres d’ici. Le Fonds Écoleader vient bonifier les moyens en place pour accélérer la transition au Québec vers une économie verte, innovante et performante », explique Denis Leclerc, président et chef de la direction.

« En misant sur une mobilisation inédite des organismes de développement économique de toutes les régions du Québec, le réseau d’agents du Fonds Écoleader pourra rejoindre efficacement les gestionnaires d’entreprises et les soutenir dans l’adoption des meilleures pratiques d’affaires écoresponsables, se réjouit Nicolas Gagnon, directeur général du Centre québécois de développement durable (CQDD). Notre organisation est fière d’agir comme animateur de ce réseau qui répond à un besoin exprimé par les entreprises d’être mieux conseillées sur les ressources disponibles pour passer à l’action. Il s’agit d’un formidable levier innovant dont se dote le Québec pour accroître la compétitivité des entreprises », poursuit M. Gagnon.

À propos du Fonds Écoleader

Le Fonds Écoleader est une initiative du gouvernement du Québec, coordonnée par le Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD) en collaboration avec le Centre québécois de développement durable (CQDD) et Écotech Québec. Il s’agit d’un programme d’envergure qui a pour objectif d’accompagner plus de 50 000 entreprises dans l’implantation de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres.

 

Sur la photo, dans l’ordre habituel: Amélie St-Laurent Samuel, directrice, Partenariats et Développement stratégique au Fonds d’action québécois pour le développement durable, Charles Huot, propriétaire de la Rôtisserie St-Hubert de Piedmont, Éric Lescarbeault, directeur régional de Laval, Laurentides et Lanaudière du ministère de l’Économie et de l’Innovation, Karine Bourgeois, directrice générale de Synergie Économique Laurentides, Charlène Leblanc, agente du Fonds Écoleader dans les Laurentides et Mélanie Ménard, propriétaire de La Station Organique.

Articles récents