Le maillage entre les entreprises Addition Elle, à Boisbriand, le Grenier Populaire, de Saint-Eustache, et la friperie de luxe Lili Urbain, située à Sainte-Adèle, a rendu possible la création d‘une synergie permettant de donner une deuxième vie à plus de 3 000 cintres, voués à l’enfouissement. 

C’est dans le cadre d’un projet de caractérisation des matières résiduelles, porté par Synergie Économique Laurentides (SEL), que l’équipe a appris que la boutique Addition Elle, de Boisbriand, était sur le point de renouveler sa flotte de cintres et que plusieurs allaient être jetés.  « Puisque ces cintres sont multimatières, composés de plastique et de métal, ils deviennent alors non-recyclables au centre de tri », informe Charlène Leblanc, nouvellement nommée agente Écoleader Laurentides, chez SEL.

Dans des cas semblables, le mandat de SEL est de trouver une entreprise pour qui le déchet de l’un deviendra une richesse pour l’autre.  Ce qui fut fait ! « Les trois partis étaient satisfaits et ont été très collaboratifs durant notre accompagnement, tout au long du processus », précise Mme Leblanc, qui ajoute, pour les intéressés, que le Grenier Populaire et Lili Urbain sont toujours à la recherche de cintres supplémentaires.

Avant de jeter du matériel qui pourrait avoir une deuxième vie, SEL invite les entrepreneurs à communiquer avec l’équipe, qui pourra possiblement vous guider dans un maillage d’entreprises.  Pour en savoir plus sur les projets développés et les services offerts par Synergie Économique Laurentides, on vous invite à visiter le site www.synergielaurentides.ca.

De plus, saviez-vous que ce n’est pas d’hier qu’on parle de synergie ?  Vous connaissez probablement la maxime : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».  Sachez qu’elle a été émise par Antoine Laurent de Lavoisier, chimiste, philosophe et économiste français, né le 26 août 1743, à Paris.

Articles récents