synergie-laurentides_RIDL_plastique-agricole

Le projet pilote de récupération de plastique agricole sur le territoire de la Régie intermunicipale des déchets de la Lièvre (RIDL) s’avère un succès et servira d’exemple dans le développement de projets similaires dans la région. Piloté par Synergie Économique Laurentides (SEL) et la RIDL, le projet a permis de récupérer plus de vingt et une tonnes de plastique d’enrubannage sur une période de sept mois, ce qui laisse présager un potentiel d’une trentaine de tonnes pour l’année subséquente.

 

Une demande des agriculteurs et de l’UPA

Afin de répondre au besoin des agriculteurs de la région, la Régie a mandaté SEL pour implanter le projet pilote. Celui-ci s’inscrit dans la démarche de la Régie d’offrir des services de proximité aux contribuables et de respecter le Plan de gestion des matières résiduelles adopté par la MRC d’Antoine-Labelle.

Depuis plusieurs années, une nouvelle tendance s’est installée dans le monde agricole et la pellicule plastique est utilisée à plusieurs fins. Il existe peu de débouchés pour l’instant au Québec pour ce plastique qui, pourtant, est de très bonne qualité et peut être réutilisé sous une nouvelle forme.

 

Des résultats qui dépassent les attentes

C’est l’équivalent de l’emballage de 22 000 balles de foin qui a été récupéré auprès des soixante-huit agriculteurs ayant participé aux collectes mensuelles sur une base volontaire, et ce, même si le projet en était à sa phase d’implantation. Malgré les nouvelles méthodes de travail à mettre en place, la grande majorité des agriculteurs étaient satisfaits d’avoir la possibilité de recycler la matière plutôt que de l’envoyer à l’enfouissement. Grâce à la collaboration de ceux-ci, les procédures de collecte ont été améliorées. « Je suis fière de voir que les efforts de tous ont mené à ces résultats et déjà d’autres régions dans les Laurentides ont démontré leur intérêt à implanter une telle collecte » mentionne Karine Bourgeois, directrice générale chez SEL. Le recyclage de la pellicule plastique est non seulement bénéfique pour l’environnement, mais elle contribue également à allonger la durée de vie du site d’enfouissement puisque cette matière, bien que légère, occupe énormément d’espace.

 

La Régie intermunicipale des déchets de la Lièvre

La RIDL est un organisme qui œuvre dans le domaine de la gestion des matières organiques, recyclables et résiduelles, et ce, depuis plus de 30 ans. Son rayon d’action se situe dans les Hautes-Laurentides, plus précisément dans la vallée de la Lièvre où elle représente douze municipalités de la MRC d’Antoine-Labelle.

 

Écouter l’entrevue accordé par Anne Samson de SEL à Justine Vachon de CIME FM

Articles récents