Offrir une meilleure qualité de vie aux enfants est l’engagement que s’est donné le Centre de la petite-enfance (CPE) La Puce à l’oreille dans ses deux installations de la MRC d’Argenteuil.

Véritable précurseur depuis près de 20 ans, la directrice générale Sylvie Roy et son équipe ont mis en place tout plein d’initiatives durables qui allient à merveille les préoccupations pour le bien-être des enfants et leur saine alimentation autant qu’envers l’environnement.

Le CPE de Grenville, d’environ cinquante places, installé tout près de l’eau sur un terrain de 55 000 pieds carrés avec son potager de citrouilles, concombres, fèves, tomates et du chou kale, offre un milieu de vie inspirant pour les tout-petits et son personnel.

Place à des aliments locaux et biologiques

Le CPE La Puce à l’oreille

Dès son arrivée en poste en 1996, Madame Roy a amorcé des discussions avec le conseil d’administration afin de modifier la qualité de l’alimentation, qui était alors problématique. Elle a pu faire bénéficier l’équipe de sa grande expérience professionnelle en alimentation. Tous les menus ont été revus, si bien que l’option d’offrir principalement des aliments biologiques s’est vite imposée. On a aussi sélectionné avec soin des fournisseurs de la région reconnus.

Elle se souvient bien au début des années 2000, les réactions mitigées des parents et des éducatrices qu’avait procurées l’ajout au menu d’options végétariennes avec entre autres du guacamole, des pois chiches en plus d’éliminer les jus sucrés. L’initiative d’offrir de la formation en nutrition aux éducatrices de garde ainsi qu’aux parents a été bien appréciée.

La plupart des aliments, non transformés, que l’on sert aux enfants sont cuisinés sur place, comme le yogourt. Très prochainement, la cuisine du CPE diffusera une odeur de pain fraîchement enfourné qui sera fabriqué sur place. En plus de miser sur la qualité des aliments, ces choix permettent d’éliminer de nombreux emballages à la source.

« Dans une bonne stratégie de gestion des matières résiduelles, il est important de réduire et d’éliminer, si possible, les emballages à usage unique », partage Mathilde l’agente de sensibilisation MISSION Recyclage Compostage Laurentides. « Ce qu’a mis en place le CPE est remarquable », ajoute l’agente.

La Puce à l’oreille est maintenant certifié CPE durable

Cette démarche vient renforcer toutes les nombreuses pratiques mises en place au fil des ans. Pour Sylvie Roy, à l’approche de sa retraite, cette certification d’Environnement Jeunesse obtenue en 2019, va permettre d’assurer la continuité des efforts de l’organisme.

La direction du CPE évalue qu’environ 39 000 couches d’une cinquantaine d’enfants sont détournées du site d’enfouissement annuellement.

Très conscientisé, le personnel compostait déjà tous les restes alimentaires depuis 20 ans destinés au jardin. Maintenant, le compost est fait pas uniquement à la cuisine mais dans tout l’établissement. Quant à l’entretien, il a toujours été fait sans l’usage de produits chimiques.

À la pouponnière, il n’y a aucune lingette jetable, les éducatrices utilisent des débarbouillettes. La crème est à base d’huile d’olive. Et les couches ? On connaît aujourd’hui tout l’impact écologique de l’usage unique. Le CPE La Puce à l’oreille fournit les couches lavables depuis une dizaine d’années. Un financement de la Régie intermunicipale Argenteuil Deux-Montagnes leur a permis de recevoir une aide de 200$ par enfant. Cette transition, nous dit Madame Roy n’a pas été facile et s’est prolongée sur deux ans. « Il y avait beaucoup de réticence de la part des parents pour une question d’hygiène », explique-t-elle. Graduellement, les parents ont vite compris que ça ne leur demandait aucun effort de plus car les couches étaient fournies et lavées par les éducatrices du CPE.

La certification CPE durable encourage entre autres des pratiques de réduction à la source des matières résiduelles. En 2019, les verres de carton ont été remplacés par des bouteilles en acier réutilisables pour chaque enfant, aucun usage d’eau en bouteille de plastique. Le papier brun utilisé dans les locaux a laissé la place à des débarbouillettes pour s’essuyer. Madame Roy nous dit que la prochaine démarche sera de réduire l’achat des emballages en plastique. Dans tous les locaux, la signalisation ludique près du compost et des bacs bleus contribue à l’éducation citoyenne des enfants. Toute l’équipe joue un rôle de sensibilisation aux parents qui posent beaucoup de questions sur une foule de sujets.

Grâce à la vision et l’engagement de Sylvie Roy et le support de son l’équipe, ce CPE est devenu en tout point exemplaire. Un bel héritage d’éducation à l’environnement qui accompagnera longtemps les enfants.

 

MISSION RECYCLAGE COMPOSTAGE LAURENTIDES est un projet porté par Synergie Économique Laurentides, en collaboration avec les 8 MRC/Ville de la région administrative des Laurentides, et financé par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). 

L’objectif de ce projet est d’augmenter le taux de récupération des matières recyclables et organiques générées par les ICI (Institutions, commerces et industries). Dans cette perspective, un agent de sensibilisation par MRC est disponible pour rencontrer les ICI et les aider dans l’optimisation de leur gestion des matières résiduelles afin de réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement. 

Pour en connaître davantage sur ce projet ou contacter l’agent de votre région, visitez le site internet de Synergie Économique Laurentides.